Un podcast engagé pour une mode plus ronde

Il y a quelques semaines, Anne m’a contacté sur instagram pour participer à son projet de podcast sur la mode des rondes. Sans hésiter, j’ai accepté ! Anne est une jeune femme qui aime la mode et qui s’y intéresse depuis toujours. Elle porte une grande taille et ça n’a pas toujours été facile pour elle de s’habiller. Anne, c’est moi, c’est vous, ce sont toutes celles qui ont du mal à trouver des vêtements qui leur plaisent à cause de leur morphologie. A l’heure ou la grossophobie est encore beaucoup trop répandue dans la société, un projet tel que celui-ci est sans aucun doute bénéfique à l’image des curvy.

Découvrez son interview et mon podcast est disponible sur le site de l’Arrondie

Un projet contre le grossophobie

Peux-tu présenter ton projet ?

Mon projet est un podcast, pour celles qui ne savent pas ce dont il s’agit : c’est un fichier audio que tu peux écouter sur plusieurs applications du type : Deezer, Spotify, Apple Podcast.

Le mien se nomme L’ARRONDIE et traite de sujets autour de la mode grande taille. À chaque épisode je reçois un invité pour une conversation autour de sa vision de la mode : ses difficultés, ses doutes, mais aussi et surtout ses solutions pour s’habiller en France quand on fait plus d’un 42 ! On parle de mode avec mes invités, mais autrement. On vous donne des idées et des astuces pour trouver des vêtements à votre taille. Le but ultime serait même d’arriver, ensemble, à faire bouger les lignes pour que la mode en France ne soit plus grossophobe!

Pour l’écouter, c’est très simple, il suffit de taper « L’arrondie » sur vos plateformes d’écoute habituelles (Apple Podcast/ Spotify/ Deezer) ou alors de vous rendre sur mon site : www.larrondie-podcast.com

En souffrance du regard des autres

Pour quelle raison as-tu créé ce podcast, que voulais-tu en retirer ?

Je faisais une taille 52 et j’ai tellement souffert de tous ces regards sur moi, de cette honte d’être grosse de ne pas trouver ma taille dans les magasins. Je n’osais même pas entrer de peur que l’on me mette dehors… Les vendeuses avaient toutes l’air d’avoir cet air condescendant, était-ce dans ma tête? Je ne sais pas… tout ce que je sais c’est qu’on ne peut pas continuer comme ça, il faut que les choses changent… est-ce que je vais y arriver avec ce podcast ? Rien n’est moins sûr, mais petit à petit l’oiseau fait son nid comme on dit ! Il fallait que je tente de le faire et ce média m’a semblé être un bon moyen!

Pour que la mode pense aux grosses aussi

Quel message voudrais-tu passer à travers ton podcasts ?

Je voudrais dire que nous sommes toutes belles et que nous méritons toutes de trouver une mode à notre taille qui nous ressemble. J’espère et je crois en cette évolution positive de la mode, mais pour cela, battons-nous, ne baissons pas les bras ! Unissons nos forces pour faire bouger les lignes ! Habillons-nous comme nous le souhaitons avec nos rondeurs. Je dirai même plus « Arrêtons de nous cacher, les filles! ».

Des interviews de femmes fortes

Quelles sont les influenceuses que tu as interviewées et pourquoi ?

Pour le moment j’ai interviewé Daniela de « Theplacetod« , Virginie Grossat de « Theplacetod » et toi Letitzia, parce que ce sont bien plus que des « influenceuses ». Vous êtes des femmes fortes qui s’assument et aiment la mode, des modèles à suivre, et chacune dans son style vestimentaire. J’en ai reçu d’autres dans l’arrondie, mais je suis en train  de monter les épisodes, donc pour le moment, chut… c’est un secret, vous les découvrirez en vous abonnant au podcast

S’aimer, être forte et positive

Quelles seraient les 3 choses les plus importantes que tu as retenues des interviews ?

La première c’est que plus on s’aime, plus on est aimé par les autres. S’aimer est la première de toutes les conditions pour être épanouie. Virginie nous donne une leçon de vie dans le deuxième épisode en nous expliquant que petite, elle était inatteignable malgré ses rondeurs parce que les remarques de ses petits camarades glissaient sur elle et ne l’atteignaient absolument pas.

La seconde c’est que malgré le fait de faire un 48 ou un 52, les filles que j’ai interviewées arrivent à trouver des vêtements différents, des styles différents. Elles nous donnent plein d’adresses et de conseils différents. La source d’infos me semble inépuisable, pour le moment…

Et la troisième chose que je retiens, c’est la positivité!!! Malgré la grossophobie et certaines difficultés du quotidien, mes invités insufflent de la bonne humeur et tellement tellement d’espoir que ça me pousse à continuer !

Elle aimerait interviewer la plus connue des mannequins plus size

Quelle serait la personne, influenceuse, célébrité, que tu aimerais le plus interviewer et pourquoi?

Il y en a tellement !!! Coucoulesgirls ou Grosseavecfrange par exemple pour les Françaises. Même si j’avoue que mon rêve absolu ce serait Ashley Graham. Elle est tellement belle, forte, intelligente, powerfull. Elle a un podcast à elle d’ailleurs pour celles qui parlent anglais, c’est passionnant : Pretty Big Deals.

Des tenues à la bonne taille

En tant que curvy, quels sont les problèmes que tu as rencontrés et auxquels tu as obtenu un conseil utile dans tes interviews ?

Le problème principal c’est de trouver des tenues à sa taille. Surtout au niveau du bas: les pantalons, shorts et jupes. Impossible à trouver en 52, ailleurs que sur le web. Mon podcast me fait découvrir des marques et des sites internet que je ne connaissais pas du type Eloquii par exemple avec des tips pour commander aux USA via Shipito !  (Ndlr : perso je fais aussi confiance à Leslie Shopping, qui est moins cher que Shipito)

Les bonnes adresses de Anne

Et pour finir, quels sont tes meilleurs tips mode à toi ?

J’aime beaucoup Violeta by Mango, je trouve que c’est un bon compromis au niveau de la qualité et que les coupes sont sympas, il y a du choix. Je tiens aussi à saluer l’effort de la marque Sézane qui propose maintenant des vêtements jusqu’à la taille 46 ou XXL. OK, ce n’est pas parfait, mais c’est déjà un pas intéressant vers une mode plus inclusive !

Mon principal tip serait « Arrêtez de vous cacher » : plus nos vêtements sont amples, plus les rondeurs ressortent. Idem pour la couleur, il faut oser se montrer les filles! Vous êtes belles comme vous êtes ! Et ce n’est pas de la langue de bois !

 

Merci, Anne, de m’avoir proposé de participer ! Ça m’a fait plaisir et j’espère que ça vous plaira aussi, à vous mes lectrices !  Soyons bien claires, que l’on soit grosse ou mince, petite ou grande, on est quasi toutes confrontées au même problème de vêtements qui taillent mal. Moi en plus, je suis petite alors j’ai en plus ce problème de longueur dans les jupes et pantalons.  Après l’avantage est que je peux parfois me chausser chez les enfants et c’est moins cher !

 

➡️N’oubliez surtout d’aller écouter le podcast avec moi sur le site de l’arrondie

Et vous, quels sont les problèmes que vous avez rencontrés pour vous habiller ? Et surtout quelles sont vos astuces et bonnes adresses ?

 

 

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Podcast l’arrondie (@larrondie) le

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.